Devenir un expert en ébénisterie

Lorsqu’il est question de travailler le bois, on pense souvent au menuisier, et pourtant, il y a aussi certaines tâches, qui ne peuvent être faites que par un ébéniste. Et avant de nous lancer dans le débat, découvrons d’abord, ce qu’est un ébéniste.

Un ébéniste n’est pas un menuisier

Entre menuisier et ébéniste, la différence n’est pas, certes, flagrante, néanmoins, elle subsiste et change bon nombre de choses. Et même si tous deux travaillent le bois, l’ébéniste est un spécialiste, qui a pour but de transformer le bois, de sa forme la plus banale, en une œuvre d’art unique. Par moments, l’ébéniste propose des idées qui sont les siennes, mais la plupart du temps, il agit selon les besoins de chaque client. Ce qui différencie l’ébéniste du menuisier, c’est à cause du penchant de l’ébéniste pour les détails, tandis que le menuisier à tendance à offrir un rendu approximatif ou brut.

Se former en tant qu’ébéniste

Un métier qui attire bien des gens de nos jours, et certains d’entre eux finissent même par quitter leur emploi de fonctionnaire, pour s’y reconvertir. Le métier d’ébéniste reste encore un métier accessible à tous en ce moment. Et pour se lancer dedans, il faut commencer par suivre différentes formations, que ce soit dans l’art du bois, ou encore dans le dessin industriel d’ameublement, pour avoir un Brevet des Métiers d’Art. Puis, suivre un cursus en artisanat et métier d’art avec option ébénisterie, suivi d’un DMA en art de l’habitation. De nombreuses établissements proposent désormais ces types de formation, mais pour ceux qui n’ont pas beaucoup de temps, le web en propose aussi par centaines à présent. Il vous reste donc de choisir laquelle opter, pour avoir toutes ses chances de son côté, et réussir sa reconversion rapidement.

Devenir un ébéniste est tout d’abord une question de volonté et de passion, car sans ces ingrédients, il se peut que la transition se fasse plus lente que prévue.