Le revêtement de façade, une pratique de plus en plus répandue

bardage

Un bardage est un revêtement qui recouvre un mur extérieur, la plupart du temps en bois. Il peut également être constitué de PVC, ou encore de tôles métalliques. Lorsqu’il est fait de pierres ou de briques, on parle plutôt de parement. S’il est souvent considéré comme décoratif, il est très utile pour la protection et l’isolation. Dans le cas de protection du mur par l’extérieur, le bardage est fixé à un matériau isolent plutôt que sur le mur, et nécessite un entretien régulier dont la fréquence dépend du type de matériaux et de son exposition aux intempéries. La pose d’un bardage permet à la fois de rajeunir l’esthétique de la maison et augmenter ses performances thermiques selon le matériau utilisé. Avec les progrès réalisés dans les techniques d’entretien du bois, les craintes observées autrefois du fait des risques de détériorations rapides de ce type de bardage ont pratiquement disparue. On trouve aujourd’hui des gammes de bois déjà traités qui sont garantie de 10 à 15 ans sans entretien.

bardage

Le bois revient à la mode

S’il a longtemps donné un style anglosaxon aux maisons, aujourd’hui le bardage bois est très recherché pour son aspect naturel qui lui confère une grande force de séduction et une meilleure intégration à l’environnement. Traditionnellement fabriquées en chêne fendu, en pin ou épicéa, les planches utilisées de nos jours sont en cèdre rouge et en pin. Elles sont goudronnées ou peinte afin de les protéger et les embellir. Les maisons à clin peuvent être trouvées dans la plupart des îles britanniques, et le style peut faire partie de tous les types de bâtiments traditionnels, des cottages aux moulins à vent, des magasins aux ateliers, ainsi que de nombreux autres. En Nouvelle-Zélande, les maisons en bois massif dominaient les bâtiments avant 1960. Après les grands séismes de 1855 et 1931, les bâtiments en bois étaient perçus comme moins vulnérables aux dommages. Les planches y sont toujours appelé «Weatherboard».